Early mindfulness-based intervention for anxious adolescents: a fMRI randomized controlled trial

Mindfulteen
Investigateurs 
Mariana Magnus
Eléonore Pham
Ryan Murray
Marylène Vital
Zeynep Celen
Anne-Lise Küng
Mikael Pereira
Camille Piguet
Paul Klauser
Arnaud Merglen

Date de début:

01.02.2019 

But de l'étude:

Les programmes de méditation en pleine conscience ont déjà démontré leur efficacité et bénéfices chez l'adulte, mais on ne connaît pas encore les mécanismes chez les adolescents. Cette étude évalue les effets de l’entraînement à la pleine conscience sur la santé et le développement des adolescents afin d’étudier son impact sur des dimensions cliniques, biologiques, et sur le fonctionnement cérébral.
L'adolescence est une période particulièrement intéressante sur le développement cérébral car la faible gestion du stress à ce stade est considérée comme un facteur de vulnérabilité pour le développement de troubles psychiatriques. Une intervention précoce ciblée sur les jeunes adolescents qui expriment des niveaux cliniques élevés d'anxiété, pourrait prévenir l'apparition de troubles d'anxiété, dépressifs et psychotiques. L'objectif de cette étude est de mesurer l'effet de la médidation en pleine conscience sur la réactivité face au stress et l'anxiété, en analysant les circuits neuronaux impliqués.
Cette étude a reçu la validation de la Commission d’éthique de la recherche sur l’être humain du Canton de Genève. 

Critères d'inclusion:

  • Filles et garçons entre 13 et 15 ans
  • Parlant français
  • Qui peuvent venir au moins une fois par semaine à Genève pour les ateliers pendant la période de l’intervention (environ 3 mois)
  • Qui ne souffrent pas d'une maladie chronique
  • Qui n'a pas de diagnostic psychiatrique avéré (à l'exception d'un éventuel trouble anxieux)
  • Qui ne porte pas d'appareil métallique d'orthodontie

Les chercheurs souhaitent recruter un total de 120 adolescents et à ce jour une trentaine de participants sont déjà inclus.

Déroulement:

Les adolescents et leurs parents seront tout d'abord invités à participer à une réunion d'information. L'adolescent intéressé participera à un premier entretien aux HUG afin de déterminer précisément s'il pourra participer ou non à l'étude. Comme il s'agit d'une étude randomisée contrôlée, chaque adolescent sera lors assigné à un groupe d'entraînement à la pleine conscience soit immédiatement, soit dans un délai de 3-4 mois. Tous les participants bénéficieront d'un entraînement à la pleine conscience pendant 3 mois et un suivi dispensés par des spécialistes diplômés, avec une séance de groupe hebdomadaire ainsi que des séances quotidiennes à domicile avec l'aide d'une application pour smartphone ou tablette.

Il sera également demandé aux participants de venir à 6 ou 8 visites aux HUG, réparties sur 18 mois. La moitié de ces visites (3 ou 4) seront assez longues (2-4h) et comprendront des évaluations psychologiques, une IRM cérébrale (modifications fonctionnelles) ainsi qu'un prélèvement de cheveux (taux de cortisol). L'autre moitié des visites (3 ou 4) ne sera constituée que de brèves rencontres (30 min) pour des prises de sang (marqueurs de stress oxidatif et inflammatoires) qui pourront se faire aux HUG ou à domicile (à la convenance des patients et de leur famille).

Les participants seront dédommagés pour leur temps sous forme de bons d'achat (défraiement total d'environ 200 CHF).

Cette étude est dirigée par Camille Piguet et Arnaud Merglen de l'Université de Genève et des HUG, et Paul Klauser de l'Université de Lausanne et des CHUV.

Cette étude est financée par la Fondation Leenards (Prix de la recherche Translationnelle 2018: https://www.leenaards.ch/prix/ameliorer-sante-mentale-adolescents-meditation-pleine-conscience/).
Site de l'étude: https://www.mindfulteen.ch/

 

Personnes de contact 

Mariana Magnus Smith

Mariana.MagnusSmith@hcuge.ch

Instructrice en pleine conscience  & Médecin coordinatrice de recherche
Département de pédiatrie, Université de Genève

Tel +41 (0)22 372 50 89

Dre Camille Nemitz-Piguet

Camille.piguet@unige.ch

Clinicienne et chercheuse
Unité Santé Jeunes, Service de Pédiatrie Générale, Hôpitaux Universitaires de Genève
Pôle Synapsy, Département de psychiatrie, Université de Genève

Dr Paul Klauser

Paul.klauser@chuv.ch

Clinicien et chercheur
Service Universitaire de Psychiatrie de l'Enfant et de l'Adolescent (SUPEA)
Centre Hospitalier Universitaire Vaudois
Pôle Synapsy, Département de psychiatrie, Université de Genève

Dr Arnaud Merglen

Arnaud.merglen@unige.ch

Médecin adjoint agrégéService de pédiatrie générale, département de la Femme, de l'Enfant et de l'Adolescent
Hôpitaux Universitaires de Genève et Université de Genève